Actualités

InvestisseursInformation InstitutionnelleDéveloppement durable

Usine de Saragosse : importants progrès en termes de développement durable

01/05/2013


Améliorations environnementales significatives après la mise en place de la première phase du Plan d'Investissements de plus de 23 millions d'euros.

En avril 2011, le Groupe Lecta a annoncé un ambitieux plan d'investissements dans l'usine de Torraspapel à Saragosse, d'un montant de 23,3 millions d'euros assignés à 13 projets environnementaux, dans le but de réduire et d'améliorer la qualité des déversements, supprimer les odeurs, et d'assurer également la pérennité de l'usine en conservant le nombre de postes.

Le plan en question a été mis en place avec l'installation de deux nouveaux électrofiltres dans les chaudières de récupération de l'usine, pleinement opérationnels depuis août 2012 avec d'excellents résultats. Cette première action s'est traduite par un investissement de 7,5 millions d'euros et a permis de réduire les niveaux d'émissions de particules solides dans l'atmosphère de 74%, en dépassant largement les objectifs initiaux, et d'autres paramètres tels que le SO2, CO et SH2 qui indiquent une amélioration considérable de la qualité des émissions.

À souligner également que plusieurs projets inscrits dans ce même plan sont actuellement mis en place avant la date prévue, comme par exemple le début des travaux en janvier 2013 relatifs à l'installation d'une nouvelle station d'épuration biologique qui améliorera la qualité des déversements de l'eau recyclée.

Ce vaste plan d'investissements environnementaux renforce la position de l'usine de Lecta à Saragosse, accroissant sa compétitivité, dans un secteur qui traverse de grandes difficultés depuis plusieurs années, avec une importante contraction de la demande, accompagnée de l'augmentation des coûts des matières premières, de l'énergie et du transport. Dans cette conjoncture, de nombreuses usines en Europe se sont vues contraintes de fermer.

Ces projets visent à maintenir les niveaux de production en conservant les emplois directs des plus de 520 personnes qui travaillent actuellement à l'usine de Saragosse, ainsi que leur incidence sur l'emploi direct qui, selon l'estimation sectorielle, s'élève à plus de 3 000 personnes.​